chauffeur-de-taxi-mfa-qui-touche-son-rétroviseur
Prévention des risques au quotidienVie quotidienne

Cet article a été réalisé grâce à la contribution de notre partenaire, MUTAMI.

Les troubles musculosquelettiques (TMS) se manifestent par des douleurs et des gênes dans les mouvements, et peuvent entraîner une incapacité au travail et dans la vie quotidienne. Elles touchent généralement le dos, les membres supérieurs (poignet, épaule et coude). Quelles sont les origines de ces troubles ? Pour déterminer les causes principales des TMS, nous allons dans un premier temps évoquer les causes puis nous aborderons les conseils de prévention.

 

Quels sont les causes des TMS ?

Les chauffeurs de taxi, les conducteurs de transport en commun, d’engins de chantiers, … sont particulièrement exposés aux risques professionnels et notamment aux risques de troubles musculosquelettiques (TMS) en lien avec :

  • La manutention des bagages ou des outils
  • La conduite prolongée
  • La position statique et sédentaire liée à leur activité

Les chauffeurs de taxi, de transport de personnes en général, sont particulièrement exposés aux douleurs de cou, des épaules et du dos.

Cela n’est pas une fatalité ! Adopter les bons gestes et les bonnes postures permet de réduire les contraintes physiques et leur retentissement sur l’appareil locomoteur.

 

Les conseils et informations pour une conduite ergonomique

Le choix du véhicule est essentiel afin de garantir confort et maintien sur le siège du conducteur. Voici quelques éléments importants pour s’assurer d’une bonne position assise ergonomique dans un véhicule :

  • La hauteur du véhicule doit permettre l’entrée et la sortie du véhicule sans contrainte
  • Une facilité de réglage du siège et l’accès simplifié aux diverses commandes (volant, pédales, frein à main, …) pour une conduite confortable
  • Une grande ouverture de coffre permettant de faciliter la manipulation des bagages
  • Une souplesse des amortisseurs pour limiter les vibrations
  • Les fauteuils chauffants : la chaleur étant un plus pour soulager le mal de dos
  • La boîte de vitesses automatique permet d’éviter les gestes répétitifs de changement de vitesse et d’embrayage

Une position idéale en voiture est primordiale pour tous les usagers de la route. Lors de la conduite, il faut s’assurer :

  •   D’avoir un bon soutien du corps : 
  • Le dossier doit soutenir la cambrure et maintenir le dos. Si besoin utiliser un coussin ergonomique
  • L’appui-tête : l’extrémité supérieure doit être au même niveau que le haut de votre tête et au contact quasi-immédiat quand vous penchez la tête en arrière.

 

  • Ajuster la position des bras :
  • La distance volant / sternum (environ 25 à 30 cm) doit permettre que les bras ne soient ni trop tendus, ni trop pliés. Cette position s’ajuste par le réglage du siège et du volant.

 

  • Régler le siège : distance volant/dossier, hauteur, inclinaison du dossier
  • Afin de permettre une visibilité parfaite des éléments extérieurs sans gêne (idéalement le regard à 8cm au-dessus du volant) et faciliter l’accès des pieds ou des mains aux principales pédales ou commandes sans difficultés.

 

Apprendre les bons gestes au quotidien pour avoir suffisamment d’énergie au volant et éviter l’apparition des TMS :

  • Descendre de voiture en tournant ¼ de tour et en prenant immédiatement appui au sol sur ses 2 pieds
  • Entretenir son corps par des exercices d’assouplissement et de musculation du dos
  • Prendre quelques minutes pour des mouvements d’échauffement avant de prendre le volant
  • S’étirer toutes les 2 heures à l’extérieur du véhicule
  • Télécharger Activ’Dos une application gratuite de l’assurance maladie qui propose, entre autres, des exercices de relaxation, étirement et musculation à réaliser au travail, à la maison, … Activ’Dos pour iPhone & iPad sur l’App Store d’Apple et Activ’Dos pour Android sur Google Play.

 

Les bonnes postures à adopter dans un véhicule automobile

Des postures sont recommandées pour bien conduire. Lorsqu’on est mal assis, cela devient inconfortable et peut créer des gênes au niveau du dos. Pour être à l’aise sur son siège, voici quelques positions adéquates :

 

Prévention du conducteur routier  

 

Une bonne position de conduite

Pour en savoir plus sur ses images, consulter le memento de la prévention du conducteur routier

Les exercices de relaxation à faire chez soi pour entretenir son dos

Voici une liste d’exercices à reproduire chez soi avant de prendre le volant :

  1. Exercice de relaxation : s’étendre, le dos plaqué au sol, les jambes fléchies reposant sur l’assise d’une chaise, les croisées derrière la tête.
  2. Exercice d’assouplissement : s’agenouiller, assis sur les talons, le dos enroulé, le front contre le sol et encadré par les coudes, les avant-bras reposant au sol.
  3. Exercice d’étirement : à quatre pattes, creuser le dos en relevant la tête sur une inspiration. Ensuite, arrondir le dos en soufflant et en regardant ces genoux. Alterner ces deux positions d’étirement du dos autant de fois souhaité, jusqu’à en ressentir les bienfaits.
  4. Exercice d’étirement et de renforcement musculaire : s’allonger sur le dos, sur un tapis, les jambes fléchies, les pieds à plat sur le sol, les bras croisés derrière la tête. Puis, ramener les genoux vers les épaules en soufflant. Les mains ne poussent pas la tête en avant, le dos reste collé au sol. Maintenir la position six secondes et alterner avec six secondes de repos.

Cet article a été réalisé grâce à la contribution de notre partenaire, MUTAMI.